Confrérie du Phoénix

Forum parlant des jeux de figurines et jeux de rôles dans les environs de Meaux.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Venez nous rencontrer chaque samedi dans notre salle, au 18 rue Jean Jaurès 77124 Crégy Lès Meaux de 14h à 20h
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 ENDARIS ou aide mémoire pour joueurs ayant retrouvé leur MJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amalie Pievif

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 31/03/2014

MessageSujet: ENDARIS ou aide mémoire pour joueurs ayant retrouvé leur MJ   Ven 1 Avr - 10:58

A peine nous remettons nous de nos émotions (et à peine avons-nous le temps de détrousser les cadavres) que Gueris tente de nous convaincre de convertir les villageois en ramenant les têtes des pirates….sauf que…les brigands qu’Yfariel et Winelor ont croisé dans la forêt…ne sont pas parmi les défunts…Mais, ce n’est pas grave pour notre prédicateur du Chaos qui n’hésite pas à mordre et à trancher le bras d’un des cadavres pour asseoir son pouvoir.

Nous revenons au village, bien décidés à ne pas accréditer sa mascarade. Et nous rencontrons un nouveau touriste accueilli au village, un Géant des nuages que j’ai déjà croisé au tournoi et qui répond au doux nom de Gnork.

Pendant ce temps, Gueris se lance dans un sermon convaincant en brandissant ses sinistres trophées. Il exhorte son public à repartir aussitôt en guerre…car il reste un bateau pirate à conquérir et des pirates à trucider en mémoire de leur sœur disparue dans d’atroces souffrances. Et son blabla fonctionne ! Six habitants son convaincus et sortent des haches d’on ne sait où. Quand, tout à coup, Winelor se joint à Gueris et harangue la foule, au point de convaincre deux villageois de plus. Complètement taré ce Malgéen !! Mais, voilà que c’est Yfariel, maintenant, qui se joint à eux. Et un villageois de plus dans la partie !

Quant à moi, je suis effaré par cette atmosphère mortifère, surtout quand on songe à la tranquillité et à la paix qui régnait dans ce village quelques jours auparavant.

Nous voici donc repartis pour la plage, à 14 combattants, où nous embarquons à bord des deux barques abandonnées. Evidemment, privés de l’effet de surprise, nous sommes bientôt repérés par les pirates qui nous tirent dessus avec leurs arcs. Heureusement, ils n’ont pas sorti l’artillerie lourde. Mais, bientôt, deux villageois et Gueris sont touchés, mais pas mortellement. Avec Yfariel et Winelor, nous rétorquons nous aussi avec nos arcs. Je touche sans tuer mais Winelor fait mouche.

Nous sommes maintenant bord à bord avec le navire dont le pont est bien sûr à plus de trois mètres de nous. C’est alors qu’une petite voix résonne sous nos crânes ; une petite voix sarcastique et ricanante qui nous susurre : « l’abordage barques contre navire, y’en a qui ont essayé mais ils ont eu des problèmes ».

Mais, je refuse de l’écouter et avec les dagues de jet que j’ai récupérées sur la plage, je tente d’escalader le flanc du bateau. Mais, raté ! Et je retombe lourdement dans la barque. Pour Gnork et Winelor, même tentative, même résultat. Yfariel a moins de chance et retombe dans l’eau.

A nouveau les flèches fusent autour de nous, sans faire de victime cette fois-ci.

Au tour suivant, je réussis à grimper sur le bateau avec Winelor, tandis qu’Yfariel s’extirpe péniblement de l’eau et remonte dans sa barque, crachant et jurant comme un chat mouillé. Gnork rebondit dans notre barque, mettant les villageois à bord en danger de chavirer…à moins que ce ne soit les flèches qui continuent de tomber autour de nous et en plein sur Yfariel.

Winelor et moi sommes rejoints par trois villageois sur le pont du bateau pirate. Dans sa barque, Yfariel s’effondre, rendu inconscient par sa blessure. Les villageois à bord le soignent.

A bord du bateau, les combats s’organisent. Seulement quatre pirates nous attendent sur le pont et dégainent leurs sabres, tandis que je sors ma masse lourde. Je commence le combat en la bloquant dans le crâne d’un pirate. L’un des villageois se retrouve avec un bras en moins ainsi que son compagnon. Je suis entaillé à mon tour par l’un des sabres, mais sans gravité.

Pendant ce temps, Yfariel s’enfile potion de soins sur potion de soins, toujours coincé dans sa barque.

Maintenant rejoints par Gnork et Gueris, je blesse mon adversaire tandis qu’Yfariel grimpe enfin sur le bateau….avant de retomber lamentablement dans sa barque.

Gnork blesse l’un des pirates déjà amoché avec sa lourde hache. Je tue enfin l’un de nos adversaires. Plusieurs autres villageois parviennent à monter à bord et nous voilà à neuf contre trois. Les pirates tentent de se rendre mais Gnork et Gueris taillent et tuent les trois hommes restants.

Et c’est à ce moment précis qu’Yfariel nous rejoint.

Evidemment, nous profitons de notre victoire pour fouiller le navire de fond en comble. Et nous découvrons les hommes d’équipage, sans aucune velléité de combat, ainsi que dix esclaves enchaînés qui font office de rameurs. Et au fond de la cale, une pièce renferme trois coffres qui contiennent 40 000 pièces d’or en tout et des objets plus ou moins précieux. Nous nous répartissons les objets comme suit :
- Winelor s’empare d’un petit casque ornementé du symbole du chaos et d’une bague sans signe distinctif.

- Yfariel s’approprie un parchemin de magie de rand 10 qui évoque un sort de lévitation grâce à des ailes de Pégase.

- Je remarque une armure noire en écailles renforcées, décorée de têtes de mort et surtout à ma taille ! (je mesure 2m10). Mais dès que je la touche, une sensation de brûlure intense me traverse les mains. Je la laisse donc, à regret et me rabats sur les pièces d’or. Winelor tente sa chance, sans plus de succès.

- Gnork, lui, observe une bague avec attention, avant de la glisser dans sa poche et de s’emparer de l’arbalète lourde.

- Les villageois réclament 3000 pièces d’or et les armes des pirates morts. Grands seigneurs, nous leur donnons 4000 pièces d’or, les sabres et les arcs ainsi qu’une barque pour regagner la plage.

Gueris repart avec eux, histoire de continuer à les convertir (avec deux morts et plusieurs blessés dans leurs rangs, pas dit que cela fontionne…)

Avec le bateau qu’Yfariel s’approprie (appelez le, Capitaine Yfariel), nous retournons à la plage du tournoi. Arrivés à la nuit tombée, Yfariel reste à bord pour négocier la convention collective et les contrats d’embauche de ses employés-esclaves. Winelor vaque à ses occupations, à bord également.

Gnork et moi gagnons terre et taverne où nous dînons tranquillement. Gnork essaie de me faire croire que j’ai plus de chances que lui de gagner le tournoi. Flatteur !  Puis, nous retournons au bateau pour y passer la nuit.

Le lendemain, nous sommes de retour sur la plage du tournoi pour le tirage au sort des seize combattants restants. Je me retrouve face à l’amazone armée de sa lance à boule. Le combat est prévu pour le lendemain. De même pour Gnork qui devra affronter Loktar, un humain qui au premier regard ne me paraît pas plus menaçant que ça.

Nous profitons de notre journée libre pour faire une croisière autour de l’île, dans l’idée d’y repérer le tombeau d’Yl Eshtar ou bien cette fameuse maison de retraite pour aventuriers.

Nous repérons des plages, une baie, un bâtiment sur la face est, mais pas le temps d’accoster et d’explorer. Il nous faut retourner au tournoi.

Et c’est Gnork qui commence. Son adversaire et lui, s’évaluent au premier tour et aucun coup ne porte. Mais au tour suivant, Gnork s’élance et Loktar titube, sévèrement blessé. Notre compagnon enjoint son adversaire d’abandonner mais l’autre lui répond par une boule de feu que Gnork parvient à esquiver. Une boule de feu ??!! Notre compagnon grommelle mais déjà une nouvelle boule de feu fuse vers lui. Heureusement, il parvient à la parer. Il repart à l’attaque mais cette fois-ci, c’est son adversaire qui pare. Nouvelle attaque. Cette fois, Gnork est blessé et furieux ! Il rétorque mais là, c’est son fléau qui trinque. Notre géant place une nouvelle attaque. Son adversaire titube de nouveau et, signe de sa fatigue, ne parvient qu’à lancer une boulette de feu qui brûle les poils du torse de notre compagnon. La poisse ! Son fléau lui échappe. Et il n’a que le temps de se saisir de son épée lourde avant que Loktar ne lui brise les côtes ! Gnork veut absolument que son adversaire abandonne mais ce serait peut-être mieux pour lui si… Mais Gnork repart à l’attaque pour mieux parer. La supériorité de Loktar ne fait malheureusement aucun doute et Gnork, brûlé et blessé de toutes parts, se résout à abandonner. Il est éliminé du tournoi.

C’est maintenant mon tour d’affronter Sylvia l’amazone…qui me met la misère ! Je suis forcé d’abandonner une fois ma masse lourde brisée par ses parades et ses attaques critiques. Je suis éliminé du tournoi. Quand je pense que j’y avais investi 3000 pièces d’or !

Alors que nous nous faisons soigner, Gnork nous parle d’un combattant étrange, qui semble avoir des pouvoirs magiques bien différents des boules de feu. Il le retrouve au hasard de la plage et lui montre sa bague ornée d’une rune. Ce type bizarre lui parle d’un démon griffu. Et voilà qu’en guise de paiement, il s’empare de ce ridicule couvre-chef ornemental des mains de Winelor, en expliquant qu’il s’agit en fait d’un casque du savoir qu’il suffit d’interroger pour obtenir des réponses à quatre questions. Celui-ci en reste bouche bée.

Yfariel lui propose alors de venir à bord de son navire pour identifier l’amure noire que nous ne pouvons pas déplacer. En échange de quoi, l’homme accepte d’activer le casque pour que nous puissions le questionner. Il propose de nous retrouver sur le pont du bateau avec le casque du savoir. Sur ce, il disparaît. Dans ce genre de situation, je me souviens que je n’aime pas les magiciens.

Néanmoins, comme promis, nous le retrouvons sur le bateau d’Yfariel. Il inspecte minutieusement l’armure noire qu’il parvient à toucher. Puis, il nous explique qu’elle contient un démon qui choisit son porteur. Et ce n’est pas moi. Mais, pas lui non plus car l’armure est trop grande pour lui. Il nous la laisse donc mais accepte d’activer le casque pour qu’il réponde à nos quatre questions. A nous d’être précis dans nos formulations, à nos risques et périls.

Une incantation et voilà une petite forme brumeuse qui s’élève du casque et répond à nos questions de sa petite voix geignarde :
- Oui, le tombeau d’Yl Eshtar existe.
- Il est situé à cet endroit : 372 421 752 839 457
- Quant aux pièges qui pourraient gâcher notre quête : ce sont les singes de la forêt.
- Et un vieillard pourrait nous servir de guide.
Puis, la forme se dissipe et tout revient à la normale.

Les marchés étant respectés de part et d’autre, le magicien quitte le navire comme il est venu (je déteste ça !).

Maintenant que le mystère du tombeau s’est magnifiquement épaissi, je….décide d’aller me racheter une masse lourde. Je me sens tout nu depuis ce fichu tournoi. Et cette rencontre avec un magicien n’a pas arrangé mon état d’esprit.

Puis, je me rends à la taverne où j’ai tôt fait de payer une tournée de gnôle à un capitaine de navire marchand. Cet homme me confirme que la série de chiffres donnée par le démon du savoir ne correspond pas à des coordonnées maritimes. Une vraie purée de pois, ce mystère !

Pendant ce temps, Gnork et Winelor vont prendre quelques nouvelles des villageois. Ils y découvrent Gueris en train de faire construire un temple (comme quoi, je me suis encore trompé ! ). Celui-ci tente même de recruter Gnork….

Yfariel, quant à lui, recrute un gardien pour son bateau, un garde du corps et achète deux esclaves. Puis, il tente d’expliquer à ses rameurs un nouveau concept d’esclavage. Et voilà qu’il fait des émules avec Gnork qui s’achète un homme. Winelor se laisse tenter aussi mais renonce au dernier moment.

Une nouvelle nuit se passe, à bord du bateau, et tandis que je lutte contre la nausée provoquée par le roulis et amplifiée par mon hamac, je tente de faire le point sur notre mission.

- Tournoi de combat libre ? Eliminé ! Et 3000 pièces d’or envolées.

- Le viol et le meurtre de la jeune fille ? Toute une troupe de pirates décimée, des trésors et un bateau récupéré (ce qui pallie à mon élimination du tournoi) mais les vrais coupables ? Il n’y a que Gueris pour s’en convaincre…

- La recherche du tombeau pour le Boss ? Des indices mystérieux et des chiffres. Tout le monde en a entendu parler mais personne ne sait où il se trouve.

Le lendemain, nous appareillons à la recherche d’un des indices mystérieux : le vieillard qui pourrait nous guider jusqu’au tombeau et que nous espérons trouver dans l’est de l’île, à cette fameuse maison de retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ENDARIS ou aide mémoire pour joueurs ayant retrouvé leur MJ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide-mémoire ALPHAJET
» Cherche disque dur et carte mémoire pour XBOX 360
» [Planetfall] aide-mémoire : règles en Français
» Saison 1 - Liste des joueurs ayant confirmé leur inscription
» [Magic] Aide de jeu pour decks construit (T2) et limité (draft, scellé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie du Phoénix :: JEUX DE ROLES :: Récits de taverne-
Sauter vers: