Confrérie du Phoénix

Forum parlant des jeux de figurines et jeux de rôles dans les environs de Meaux.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Venez nous rencontrer chaque samedi dans notre salle, au 18 rue Jean Jaurès 77124 Crégy Lès Meaux de 14h à 20h
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 Delta Green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amalie Pievif

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 31/03/2014

MessageSujet: Delta Green   Mer 9 Aoû - 14:44

« Je m’appelle Brad Mac Donnell et j’ai 33 ans, une Jaguar, une Aston Martin, un Range Rover Evoque, une maison au bord de la mer en Floride, un appartement à New York avec vue sur Central Park. J’ai oublié la GT500 ? Oui ? Donc, j’ai aussi une GT500. Je passe sur les actions, les diverses assurances-vies, les placements en Bourse.

Ce que je fais dans la vie ? Je suis Docteur en Médecine. Derrière ce titre ronflant obtenu grâce à ma sueur et à mon travail, il y a une clinique de chirurgie-esthétique. Et derrière la blancheur laquée et immaculée des locaux, il y a des clientes et des clients riches que je charcute allègrement. Seins, nez, yeux, bouche, fesses, mollets, cuisses. Bref, tout ce que je peux gonfler, rapetisser, réparer, prothéser, je le fais !

J’aurais bien aimé qu’on m’appelle Brad les Doigts d’Or. Au final, on m’a appelé Brad le Boucher ; parfois même BB, soit disant grâce à mon physique de golden boy.

Pour ma défense, ma patiente m’avait caché une maladie respiratoire chronique, ce qui a entraîné des complications à l’anesthésie. Mais, nous avons réagi comme il le fallait. Les services d’urgence ont été prévenus et la patiente transférée en réanimation. Bien sûr, je n’ai pas pu terminer sa liposuccion et elle a été hospitalisée avec une cuisse plus grosse que l’autre….ou plus grasse que l’autre ?

Et puis, évidemment, sa famille m’a collé un procès et elle a gagné. Adieu Jaguar, Aston Martin, GT500, Range Rover, maison et appartement. Finie la jolie clinique immaculée en Floride. En fait, finie la vie en Floride.

Tout ce que j’ai pu sauver, ce sont mes costumes, assez d’argent pour m’acheter une vieille Ford d’occasion (j’aurais préféré une Golf Cabriolet, façon films des années 90) et mes livres de médecine. Et me voilà !

Je fais la route jusqu’à San Francisco en profitant des paysages et du voyage. Après on verra bien. Je dois retrouver un ancien de la Fac. Il m’a promis un poste dans sa clinique, quelques vacations pour commencer. Si en plus, il peut me prêter sa chambre d’amis les premiers temps, alors tant mieux.

Et vous au fait ? A part offrir un verre à un parfait inconnu, que faites vous à Phoenix ? Vous êtes légiste ? Ça alors, le monde est quand même petit pour rencontrer par hasard quelqu’un qui travaille dans le même domaine que moi.

Allez, je vous offre un verre pour fêter cette coïncidence incroyable. Vous vous plaisez à Phoenix ? Si la chaleur me dérange ? Non, au contraire. Elle est plus sèche, plus agréable qu’en Floride. Ah bon, vous n’aimez pas ? Et vous partez pour le Connecticut ? Effectivement, cela va vous changer. Et vous cherchez un remplaçant pour accélérer votre mutation. Et bien. Vous n’aimez vraiment pas Phoenix. Si je serais intéressé ??

Mais….je viens de vous expliquer que j’ai des antécédents en Floride…Non, non, bien sûr, je n’ai pas de casier judiciaire ni de condamnation au pénal, mais, je ne crois pas être un bon candidat pour travailler pour la ville de Phoenix, pour autant.

Le FBI !? Vous voulez dire que vous êtes légiste fédéral ?! Mais, enfin…je n’ai pas l’examen, ni les autorisations nécessaires pour exercer au niveau fédéral. Comment ça une formalité ? Une formation ? »

Ça peut m’arriver qu’on me cloue le bec, mais pas souvent, il est vrai. Mais, quand je repense à cette conversation de bar, c’est-à-dire souvent, je me dis que si le destin n’existe pas, alors il existe au moins des coïncidences extraordinaires. Moi qui suis une scientifique pur et dur, j’ai beaucoup parlé de cette rencontre décisive dans ma vie et dans ma carrière. On m’a répondu destin, Dieu et même ces fadaises de grands anciens. Moi, j’en ai conclu qu’être bavard avait ces bons côtés et qu’au final, c’est en communiquant d’une manière ou d’une autre qu’on parvient à influer sur notre vie.

Et donc, c’est ainsi que moi, Brad Mac Donnell, promis à un brillant avenir dans l’esthétique, je suis devenu médecin légiste pour le FBI et affecté au Bureau de Phoenix pour le territoire de l’Arizona.

Très honnêtement, c’est un bon job. La paie n’est pas terrible mais je ne passe pas non plus mon temps les mains dans la bidoche. J’ai le temps de me documenter, de lire, ce qui est important dans mon domaine. J’ai passé aussi quelques diplômes en toxicologie et en pharmacologie et puis, j’enseigne, ce qui convient bien à mon tempérament bavard.

Trop rarement à mon goût, je me déplace aussi sur les scènes de crime et très souvent, je retrouve la même équipe de 3 gars :

- John Doe (oui, je sais, à notre première rencontre, je lui ai dit que j’en avais plein mes tiroirs des gars comme lui)

- John Shepard (pas un bavard celui-là, il m’a longtemps fait penser à un ancien militaire avec sa coupe en brosse et son dos anormalement droit. Bon, depuis, j’ai appris que c’était effectivement un ancien militaire)

- Sean O’Hara (dans le genre catholique superstitieux et Irlandais. Je n’ai pas encore vu sa croix, mais je suis certain qu’il en porte une autour du cou).

Jusque là, je ne côtoyais mes trois collègues de terrain que de loin en loin, mais ce que nous vécûmes en ce mois d’Août 2017 scella entre nous une sorte de pacte qui renforça notre partenariat. A plus d’un titre d’ailleurs, mais j’y reviendrais.

Et même si je continue de clamer haut et fort ma dévotion à la science, quelque part au fond de moi – au fond de nous – une boîte de Pandore est en train de s’ouvrir. Une boîte qui pourrait bien nous révéler un monde ou même des mondes infiniment plus vastes et plus redoutables que celui que nous pensons connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Delta Green
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit sur le pic du hibou - Un scenario Delta Green - Vendredi 17 décembre
» Les brumes de Black Cod - Une mini campagne Delta Green
» l'ombre et la lumière - un scenario Delta Green - 22 octobre 2010
» Delta green
» Nuit de Poker scenario Delta Green - le 6 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie du Phoénix :: JEUX DE ROLES :: Récits de taverne-
Sauter vers: